Arbres et Troncs Fantastiques de jean-françois duloir

Arbres et Troncs Fantastiques de jean-françois duloir

Thehillac ou les limbes du Morbihan, de la Loire Atlantique et de l'Ille et Vilaine

histoire et patrimoine

 

 

 

 

 

Commune bretonne, Théhillac se trouve dans le pays de Redon, aux confluences du Morbihan, Loire Atlantique et Ille-et-Vilaine. Ce pays est marqué par l'abondance des rivières, qui se rejoignent en étoile à Redon.

C'est en 1354 qu'apparaît pour la première fois le nom d'un seigneur de Théhillac : Guillaume, vassal du baron de La Roche-Bernard. 

Théhillac est érigé en commune en 1790 et passe dans le Morbihan alors que Missillac reste dans la Loire-Inférieure. 


PATRIMOINE de THEHILLAC : 

>> L'église Saint-Pierre-du-Moutier (XVI-XIXème siècle), agrandie en 1852 (par le prolongement du chœur actuel) et complétée en 1864. La chapelle tréviale, fondée par un seigneur de Théhillac, est donnée à l'abbaye de Saint-Gildas des Bois. C'était un édifice du XVIème siècle, dont il ne reste plus que le chœur à chevet. La nef et le haut clocher qui s'élève sur le porche occidental ont été construits à la fin du XIXème siècle. On trouve, placées de chaque côté de l'entrée de l'église, des pierres tombales de deux seigneurs de Théhillac, dont l'une est datée de 1545 ; 

>> La chapelle de la Salette (1857), située au Port Bily est agrandie et restaurée en 1890. Cet oratoire aurait été édifié, suite à une épidémie qui aurait sévi dans la commune de Théhillac en 1856 ; 

>> L'ancienne chapelle Sainte-Lienne (XVII-XVIIIème siècle), aujourd'hui disparue ; 

>> La croix du cimetière (XVIème siècle) ; 

>> La croix dédiée à Notre-Dame-de-Boulogne (1944) ; 

>> Le château de la Cour (XVIIème siècle) a remplacé un manoir du XIVème siècle, propriété de la famille Théhillac qui avait dès 1354 un droit de haute justice. En 1400, Jeanne de Théhillac épouse Tristan de La Lande. Le château devient ensuite successivement la propriété des familles Gabard (en 1629), Rollieux, Becdelièvre (en 1702), Derval (en 1773), Trogoff (en 1877), Saint-Germain (1950), Le Verger (1977). Il a été restauré intérieurement en 1830 ; 

>> Le presbytère (1762) ; 

>> La fontaine de Saint-Lienne. A proximité, se trouvait jadis une chapelle disparue à la suite du remembrement effectué à Théhillac en 1972 ; 

>> Le moulin de Port-Bily, le moulin à eau du Rocher, et le moulin à vent de Saint-Lienne.

 

D’après le texte du site de la commune (qui semble d’ailleurs n’avoir pas été mis à jour depuis 2 ou 3 ans… Dommage) : 

//mairiethehillac.free.fr/

 

un endroit paisible qu'il fallait bien avoir dans le colimateur...




0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour